En cette journée de l’action bénévole au Québec, Sport’Aide souhaite aujourd’hui souligner l’engagement de milliers de personnes sans lesquelles le système sportif québécois s’écroulerait. Leur apport est si essentiel dans l’organisation sportive qu’il est difficile de quantifier l’importance de toutes ces contributions. Néanmoins, dans un rapport présenté à Sport Québec en 2010, des professionnels se sont penchés sur la question et à partir d’informations fournies par les fédérations sportives, ils sont arrivés à quantifier le tout.

On évaluait donc, en 2010, à plus de 65 000 bénévoles qui agissent comme entraineurs et plus de 1 000 bénévoles comme administrateurs. Au total, on dénombrait 112 254 bénévoles œuvrant dans les sports fédérés. Plus concrètement, on parle de 17 millions d’heures consacrées par les entraineurs ! Des chiffres impressionnants qui correspondent minimalement à une valeur de 250 millions $ par année ! En comparaison, toujours selon le rapport, le total des ressources financières mobilisées par les fédérations atteint les 50 millions $, soit 5 fois moins que la valeur économique du bénévolat.

Mais qu’est-ce qui motive les gens à s’engager ainsi ? Les raisons sont multiples. Peu importe que ce soit par passion du sport ; pour redonner à celui-ci ; pour faire partie de la communauté sportive ; ou tout simplement pour être présent auprès de votre enfant durant son parcours sportif ; toutes ces raisons sont bonnes.

Cependant, ce constat impose une préoccupation importante puisque, comme mentionné précédemment, le système sportif dépend fortement de cette contribution bénévole. Quiconque est impliqué dans le monde du sport sait qu’il est devenu difficile d’attirer de nouveaux bénévoles et – plus encore – de les garder à moyen et long terme. Heureusement, tous peuvent contribuer à renverser cette tendance… bien que nous sachions très bien que ce ne sont pas tous les parents qui peuvent s’impliquer comme bénévole, et ce, pour diverses raisons.

C’est pourquoi, lorsque nous réussissons à recruter des bénévoles, il importe de souligner leur contribution. Nos entraîneurs, par exemple, méritent de voir leur travail être remercié quelques fois durant la saison. Comment ? En appuyant ses propos devant votre enfant et – aussi et surtout – en évitant d’attaquer personnellement l’entraineur à la moindre erreur ou de contester ses décisions en disant que vous auriez fait les choses différemment. Des gestes qui ont un impact direct sur la motivation d’un entraîneur qui finira certainement par questionner son engagement.

Et qu’en est-il de nos arbitres, parfois en jeune âge, qui subissent les humeurs et les affres de parents, entraîneurs et joueurs en échange d’une modeste rétribution ? N’oublions pas qu’à la base, ils ont décidé de porter le sifflet par pure passion pour leur sport, soit les mêmes motivations que tous ces nombreux bénévoles qui occupent diverses fonctions dans notre système sportif. Alors la prochaine fois qu’il vous viendra l’envie de vous défouler sur un jeune officiel, transposez donc votre comportement dans un autre environnement en vous demandant si vous réserveriez le même traitement à votre pâtissier si, par exemple, il devait manquer de croissants sur les tablettes !

Ce grand détour pour vous dire à vous tous chers bénévoles, que Sport’Aide tient à vous reMERCIer très sincèrement. Votre présence, votre patience, votre temps et vos connaissances contribuent directement à la santé de notre système sportif et permettent à des milliers de jeunes de pratiquer leur sport chaque jour.

Bonne journée et merci!!!

 

M-A D

 

Source : http://www.sportsquebec.com/admin/Browse/files/PDF/publications/modelesportquebec.pdf

On évaluait […], en 2010, à plus de 65 000 bénévoles qui agissent comme entraineurs et plus de 1 000 bénévoles comme administrateurs. Au total, on dénombrait 112 254 bénévoles œuvrant dans les sports fédérés.